RENÉ GOSCINNY, LE PÈRE D’ASTERIX

page1image33201056

Cette statue en bronze est l’œuvre du sculpteur Sébastien Longoÿs. Goscinny est représenté debout en taille réelle. Quatre personnages qu’il a contribué à rendre célèbres : le Petit Nicolas, Lucky Luke, Iznogoud et Asterix, complètent l’ensemble. Le socle symbolise les rayons d’une bibliothèque.

Il a également une rue à son
nom dans le 13
arrondissement non loin de la Bibliothèque nationale de France.

Lors de l’inauguration la fille du scénariste, Anne Goscinny, disait qu’Astérix, l’un des symboles de la France dans le monde, était à moitié juif ashkénaze. Qui était donc René Goscinny ?

En lire plusRENÉ GOSCINNY, LE PÈRE D’ASTERIX

POLOGNE 1840-1918 peindre l’âme d’une nation

Dans la lignée des grandes expositions qui se sont tenues en France pour commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale, le Louvre-Lens a présenté du 25 septembre 2019 au 20 janvier 2020 une exposition consacrée à la peinture polonaise au XIX e siècle. Ce n’est pas un hasard si cette exposition s’est tenue dans le nord de la France, région qui a accueilli après la Première Guerre mondiale près de 300000 Polonais (et aussi des Ukrainiens arrivés avec un passeport polonais) pour travailler dans les mines de charbon du Nord de la France.

Les commissaires de l’exposition précisent que leur but était de retracer, en quelque 120 tableaux, grâce aux prêts des musées nationaux polonais et des collections particulières, l’histoire de la culture polonaise depuis les trois partages de la Pologne au XVIII e jusqu’à sa «réunification» après la Première Guerre mondiale.

View in PDF